Motion adoptée par les enseignants et parents de l’école de Bettant réunis le 10 mai avec le SNUDI-FO de l’Ain
Publié; le 12 mai 2021 | SnudiFO 01

(lire ci-dessous et ci-contre)

« Demain, un remplaçant viendra. Mais mardi, il n’y aura personne. » C’est la douce musique que l’on subit tous, de la directrice de notre école jusqu’aux enfants, depuis la mi-mars. Tous les jours. Une musique improvisée parfois le matin-même. « L’école de la confiance », on avoue, cela commence à sonner très faux…

Nous sommes enseignants et parents d’élèves à l’école de Bettant, réunis ce lundi 10 mai avec le SNUDI-FO.

Nous constatons dans notre école le manque de remplaçants, qui dégrade fortement les conditions de travail de nos collègues et les conditions d’apprentissage des élèves.

Jusqu’à présent, les élèves des enseignants absents et non remplacés étaient répartis dans les classes. Désormais, en application des directives ministérielles, ils sont renvoyés chez eux, comme cela arrive chaque semaine depuis le 26 avril pour les 29 élèves de la classe de CP-CE1. Classe dont l’enseignante, absente depuis mi-mars, n’est peu voire pas remplacée.

Nous n’acceptons pas que, faute de remplaçants, les élèves soient entassés dans les classes ni que les parents soient mis face à un inacceptable « Débrouillez-vous ! »

Le ministre, quant à lui, refuse de recruter d’autres personnels que des contractuels sur contrats courts. Force est de constater qu’il a trouvé peu de de volontaires pour assurer des remplacements de courte durée, sans formation et sous-payés ! N’est-ce pas ce qu’on pourrait appeler « du mépris », purement et simplement, pour ce métier, ceux qui ont choisi de l’exercer, et les enfants, citoyens de demain ? Plusieurs enfants sont d’ailleurs en souffrance, perdant confiance, en eux, et en ces jours d’école, « rafistolés ». Ne méritent-ils pas mieux ?

Le président a proposé de recruter 10 000 policiers mais il n’y aurait pas d’argent pour recruter des enseignants ? Quel est le message ? Que laisse présager une telle politique, où l’enseignement, l’éducation des jeunes générations est si peu considérée ? Quel est le modèle de société voulu et espéré ?
La seule issue pour sortir de cette situation catastrophique dans laquelle le ministre nous place, c’est le recrutement des personnels au statut de fonctionnaire. Dans le département de l’Ain, 250 candidats figurant sur la liste complémentaire peuvent être recrutés. Pourquoi ne le sont-ils pas ?

Depuis des semaines, nous réclamons des postes supplémentaires. L’Inspectrice d’Académie et le Recteur font la sourde oreille à nos revendications, c’est donc directement au ministre qu’il faut maintenant demander des comptes.

Aussi ne serait-il pas nécessaire que, personnels de l’Education Nationale et parents nous nous réunissions très rapidement, avec les organisations syndicales qui le souhaitent, pour discuter de l’action efficace en direction du ministre pour obtenir enfin satisfaction ?

C’est cette proposition de réunion que nous faisons à l’ensemble des personnels des écoles et des parents de la circonscription de Belley.

cale




Documents Liés
Motion de l’école de Bettant du 10 mai 2021
PDF - 47.3 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
"Les personnels refusent la dégradation des conditions de travail, la casse du statut et de l’Ecole Publique ! Le ministre doit recruter !"
Communiqué national du SNUDI-FO du 12 mai 2021

Motion adoptée par les enseignants et parents de l’école de Bettant réunis le 10 mai avec le SNUDI-FO de l’Ain
Reprise du 26 avril : "Refus de créer des postes, de recruter les enseignants nécessaires, de protéger les personnels : le ministre persiste et signe !" (2 communiqués FO du 23/04)
Courrier de la FNEC FP-FO aux autres Organisations Syndicales nationales de l’Education Nationale : « La question n’est-elle pas posée d’une initiative nationale en direction du ministre, pour exiger la satisfaction de toutes les revendications ? »
Les personnels comme les parents ne veulent pas revivre le printemps 2020, ils veulent que les écoles et établissements restent ouverts
Communiqué commun 01 FNEC FP FO, CGT Educ, SUD Educ, FCPE.

La seule issue, c’est le recrutement massif et immédiat de personnels !
La solution n’est-elle pas de créer des milliers de postes à l’École et à l’Hôpital ?
La FNEC FP-FO appelle les personnels à se réunir avec les parents d’élèves

Les annonces du ministre ne vont faire qu’aggraver le chaos :
Comment comprendre ?

Chaos dans les écoles !
IL FAUT RECRUTER IMMÉDIATEMENT !

Problèmes des remplacements dans le 1er degré dans l’Ain, y en a assez !
Le SNUDI FO 01 écrit à l’IA pour que ça cesse avec en urgence le recrutement immédiat de 35 listes complémentaires du CRPE pour couvrir les postes vacants. Ce qui libèrerait immédiatement 22 TR !

Manque de remplaçants : pas d’autres solutions que le recrutement massif et immédiat sur la liste complémentaire !
Le manque de postes... ça suffit ! Tous en grève mardi 26 janvier !
Compte rendu audience FO à la DSDEN 01 du 7/12/2020 + Communiqué FNEC FP FO 01 Face au manque d’enseignants dans les écoles, le Ministre fait le choix d’ubériser l’Education Nationale et fait semblant de prendre en compte les besoins immenses !
Signez la pétition intersyndicale pour le recrutement d’enseignants sur la liste complémentaire !
Enseignants non remplacés, formations annulées, conditions de travail dégradées… ça suffit ! Le ministre doit demander aux recteurs de procéder au recrutement sur la liste complémentaire !
Des cours en ligne plutôt que des enseignants remplaçants !
TR : inacceptable circulaire départementale, le snudi FO 01 écrit à l’IA
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo