Stage syndical « PIAL AESH ET INCLUSION » vendredi 2 avril 2021 à Bourg en Bresse organisé par la FNEC FP-FO 01
Publié; le 25 décembre 2020 | SnudiFO 01

A tous les personnels de l’Education Nationale qui travaillent dans les écoles, collèges et lycées de l’Ain,

Aujourd’hui, il est important d’être en lien avec les autres, de s’informer pour mieux se défendre.

Les PIAL ont été mis en place depuis septembre 2020 sur la totalité des établissements de l’Ain.

Les objectifs des PIAL étaient :
➢ améliorer l’accessibilité pédagogique
➢ coordonner les moyens d’accompagnement humains au plus près des besoins des élèves
➢ prévoir une organisation pédagogique en pôle
➢ articuler l’ accompagnement humain mutualisé et individualisé

Force est de constater qu’aujourd’hui aucun objectif n’est atteint ! Les PIAL ont même contribué à une détérioration de notre métier.

➢ Aucune formation supplémentaire à celle des 60h n’a été proposé. (sous prétexte de la crise sanitaire !!)
➢ Les PIAL sont incapables de coordonner correctement les emplois du temps des AESH sur leur secteur. Quand des heures AESH sont disponibles, les collègues sont envoyés pour soulager des classes où se trouvent des enfants sans notification, ce qui est contraire à la charte de fonctionnement des PIAL.
➢ L’organisation en pôle contraint parfois à envoyer un collègue au pied levé sur un autre établissement au détriment d’un accompagnement qualitatif.
➢ La mutualisation à outrance qui va à l’encontre des besoins des élèves et qui ne nous permet plus de les accompagner correctement.
➢ Une inclusion « à tout prix » sans réelle réflexion sur les besoins et capacités de certains élèves (autisme, TED,....)
➢ l’accompagnement sur le temps méridien et péri-scolaire se fera désormais au bon vouloir des Mairies. (plus de rémunération de l’ IEN pour récupérer les heures en nouveaux contrats AESH !)

Avec la fermeture programmée des ITEP, des IME (convention Rectorat – ARS), de la dégradation-disparition des prises en charge SESSAD, le métier d’AESH se résumera à faire de « l’éducation, garderie » plutôt que du scolaire.

La colère monte car notre métier d’AESH se dégrade !

Il y a une dizaine d’années, nous avions des contrats de 24h, 2 ou 3 élèves en AVS-i et un nombre d’heures bien défini. Nous prenions le temps avec les enseignants pour un suivi de qualité.
Aujourd’hui, ce sont 4, 5 voir 6 élèves dont nous devons nous occuper, sans pouvoir vraiment être intégré(e)s à l’équipe éducative.

Pour rompre cet isolement, nous vous proposons un stage syndical afin d’échanger sur ces points et s’organiser pour dire côté AESH :
➢ NON aux PIAL
➢ OUI à des formations nécessaires et qualitatives pour un meilleur accompagnement
➢ OUI à de vraies revalorisations salariales
➢ et surtout OUI à un vrai statut.

Pour rompre l’isolement et la culpabilisation de l’inclusion systématique qui concerne tous les personnels, nous vous proposons ce stage syndical afin d’échanger et s’organiser pour dire : nous n’acceptons pas des conditions de travail impossibles ! L’employeur est responsable ! Chaque élève doit être pris en charge au cas par cas selon ses besoins et pas selon les moyens qui d’ailleurs diminuent !

Nous discuterons de cette situation et des initiatives que le syndicat peut proposer lors du stage vendredi 2 avril 2020.
Pour y participer, pensez à informer votre IEN lundi 1er mars 202 au plus tard.
Inscrivez-vous le vendredi 2 avril à Bourg-en-Bresse. (absence de droit, IA DASEN a été informée).

Pour participer à ce stage et recevoir tous les documents à envoyer à votre IEN, merci de vous inscrire en ligne auprès du SNUDI-FO en cliquant ici !

cale




SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo