AESH de l’Ain tous devant la DSDEN de l’Ain le mercredi 24 juin à 14h30
Publié; le 19 juin 2020 | SnudiFO 01

Lire, ci-dessous et ci-contre, le Communiqué FNEC FP FO 01 spécial AESH suite à commission FO AESH de l’Ain

AESH : un statut, un vrai métier

La fin d’année scolaire approche, et, à ce jour, les 80 000 AESH du pays se posent de nouveau la question de leur statut pour ne plus vivre dans cette précarité car nous ne savons toujours pas où nous serons l’année prochaine, alors que la politique dite d’inclusion systématique, cache en fait une politique d’austérité à l’égard des enfants en difficultés et des personnels qui les accompagnent.

Alors que nous nous occupons d’enfants qui seraient encore plus en souffrance si nous n’étions pas là, nous réaffirmons notre envie de dire que nous aimons notre métier et que nous ne sommes pas juste des intervenants avec des compétences.

C’est pourquoi nous insistons sur le fait que nous souhaitons une vraie carrière au sein de l’Education Nationale avec un salaire plein pour 24 heures de service hebdomadaire.

Cela passe déjà par un contrat unique pour tous les AESH avec un seul employeur : Le Rectorat. Afin que tout le monde ait accès notamment à la subrogation et aux mêmes aides de l’action sociale.

Avoir accès à un plan de carrière avec des entretiens réguliers sur le temps et le lieu de travail. Cela existe sur le papier mais assez rarement dans la réalité, or c’est en lien avec ces entretiens que nous pouvons évoluer.

Nous souhaitons également une prise en compte de nos fiches d’affectations avec des réponses claires avant le mois de juillet. En effet certains collègues ont eu connaissance de leur établissement de référence fin août en 2019. Arrêtons de vivre avec cette épée de Damoclès au-dessus de nos têtes à partir du mois de mai ! Les enfants que nous accompagnons et qui ont besoin de repères et de stabilité sont en droit de savoir si ils seront avec « leur » AESH l’année suivante.

On nous a fait part d’une campagne de recrutement massive de la part de Pôle emploi pour la rentrée de septembre. Etonnamment il n’est fait mention nulle part du salaire sur cette annonce. Et autre chose surprenante, il est demandé un niveau bac alors que depuis 2016, il existe un diplôme d’Etat d’Accompagnement Educatif et Social (DEAES) de niveau V (équivalent CAP). Quel profil l’Etat souhaite-il finalement pour accompagner les élèves en situation de handicap alors qu’il en fait une des grandes causes du quinquennat ?

Ça n’est certainement pas en imposant les PIALs que l’Etat va réussir à rassurer les familles. Comment la généralisation de celles-ci, avec la mutualisation des personnels, peut-elle permettre « d’assurer une scolarisation de qualité pour tous les élèves de la maternelle au lycée par la prise en compte de leurs singularités et de leurs besoins éducatifs particuliers » quand des AESH peuvent être amenés à suivre 4 élèves en même temps avec, à la clé, un rabotage des heures d’accompagnement prévues par les notifications. Cela fait moins d’heures pour les enfants et un accompagnement de moindre qualité. C’est à la MDPH de revenir à des notifications avec des quotités horaires. D’autant que l’administration pourra muter les AESH d’une école à une autre, comme des pions, du jour au lendemain.

On a dit aux familles qu’elles rencontreraient les AESH de leurs enfants seulement ça n’est pas le cas tout le temps. Nous nous devons d’entretenir un lien avec les familles, nous ne demandons pas mieux que d’être investis et disponible pour elle. Mais rajoutant cela à notre mission et soyons payés à plein temps (24h00).

Nous en revenons donc à notre demande principale : celle d’un vrai statut de fonctionnaire au sein de l’Education Nationale avec un vrai salaire pour exercer un vrai métier.

Afin d’avancer sur cette revendication légitime et historique et de faire état auprès de la Dasen (représentante du ministre) de toutes les autres revendications, la FNEC FP FO 01 appelle tous les AESH de l’Ain à se rassembler devant la DSDEN de l’Ain, (10 rue de la paix à Bourg en Bresse)

Mercredi 24 juin à 14h30

Dans le cadre de l’appel intersyndical de l’Ain FNEC FP FO, CGT Education, Sud Education, SNES FSU, SNUipp FSU, SE UNSA.

Une demande d’audience a été faite à la DSDEN pour le 24 juin.

La presse va être invitée.

cale




SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo