Motions des 30 AESH réunis avec le SNUDI FO 01 le 29 avril et des 40 PE et AESH réunis avec le SNUDI FO 01 le 30 avril. Prochaines réunions en visio le 7 mai (10h00 AESH, 14h00 tous les collègues)
Publié; le 30 avril 2020 | SnudiFO 01

Présentation
Liens pour s’inscrire en ligne à la fin des motions ci-dessous ou ci-contre.

Motion unanime des 30 AESH de l’Ain réunis

avec la FNEC FP FO 01 le 29 avril 2020

« Les AESH rassemblés à l’initiative de la FNEC FP FO 01 en visio-réunion le mercredi 29 avril :

- considèrent que les annonces du Premier ministre d’hier n’apportent aucune réponse, aucune garantie et que les conditions pour une reprise, même progressive, ne sont pas réunies (pas de dépistage généralisé, toutes les mesures de protection nécessaires ne sont pas garanties)

- dénoncent le caractère précipité de la réouverture même progressive des écoles et établissements scolaires, constat établi par le « conseil scientifique » lui-même qui proposait la date du 1er septembre ;

Pour nous, AESH, cette décision est inacceptable et irresponsable.

A l’école, les gestes barrières sont impossibles à appliquer. C’est bien notre employeur, qui est le seul responsable de nos conditions de travail.

- refusent d’être exposés à des risques aggravés par des missions qui de fait empêchent la « distanciation sociale » (distance d’au moins un mètre entre l’adulte et l’enfant) ;

- constatent que l’avis du CHSCT ministériel qui préconise un dépistage systématique des élèves et des personnels et du matériel à disposition (dont les masques FFP2) n’est pas pris en compte par le ministre Blanquer ;

- se félicitent de la procédure d’alerte déposée par la FNEC FP FO au niveau national, académique et départementale qui permet l’utilisation du droit de retrait ;

- mandatent les délégués du personnel dans toutes les instances afin qu’ils défendent la sécurité sanitaire des AESH, salariés les plus précaires de l’Education nationale et qu’ils ne soient victimes d’aucune pression et sanction (respect des missions)

- invitent les AESH de l’Ain à s’associer à cette prise de position qui sera présentée lors du CHSCT D de l’Ain du 6 mai. »

« Sans dépistage généralisé, sans les mesures de protection nécessaires, toute reprise est inacceptable »

Continuez de signer et faire signer la pétition FNEC FP FO qui reprend l’avis du CHSCT-M (près de 53 000 signataires !)

Les 30 présents ont décidé une prochaine réunion AESH du 01 en visio

le jeudi 7 mai à 10h00 afin de faire le point sur la situation.

Inscrivez vous en ligne ici

(lien via zoom envoyé le 7 mai matin)

Appel de 40 professeurs des écoles et AESH de l’Ain

réunis « en visio » avec le SNUDI FO 01

ce jeudi 30 avril 2020 de 14h00 à 16h30

Nous avons pris connaissance du discours du Premier Ministre le 28 avril. Nous n’acceptons pas d’être en première ligne pour trouver avec les collectivités locales, les parents d’élèves les « meilleures solutions » avec les moyens du bord comme l’a déclaré Edouard Philippe.

Nous savons que les « gestes barrière » seront inapplicables dans nos écoles avec des groupes classes pouvant aller jusqu’à 15 élèves. Au contraire, les écoles restent des foyers de diffusion privilégiée des virus.

Nous nous inquiétons :
- de la non prise en compte de l’avis du CHS-CT ministériel du 3 avril exigeant le dépistage systématique de tous les personnels et de tous les élèves comme préalable à toute reprise.
- de l’absence de matériel efficace de protection (masques FFP2, visières) et de produits d’hygiène et de désinfection en quantité suffisante

Les parents d’élèves ne s’y trompent pas quand ils sont dès à présent une large majorité à refuser d’envoyer leurs enfants à l’école à partir du 11 mai. Et ce ne sont pas les différences de traitement annoncés par le Premier Ministre entre écoles, collèges et lycées qui vont les rassurer.

Nous refusons de mettre notre santé, notre vie ainsi que celle de nos enfants, de nos familles et de nos proches en danger. Nous ne voulons pas être responsables de l’accélération de la propagation du virus et être acteurs de la seconde vague. Nous refusons d’engager notre responsabilité pénale.

Nous avons pris connaissance de la procédure d’alerte engagée par la FNEC FP-FO au niveau national comme départemental permettant d’user de notre droit de retrait le cas échéant.

Nous refusons d’organiser une garderie dans les écoles à partir du 11/05 dans nos écoles aux risques et périls de tous. Nous refusons de cumuler le suivi distanciel de nos classes avec une présence dans les écoles. Nous considérons que seul le suivi de nos classes à distance doit se poursuivre, permettant de garantir la sécurité de tout le monde.

Nous constatons que la préfecture de l’Ain a écrit le 29 avril aux élus locaux et parlementaires du département de l’Ain que c’est le principe du volontariat :
« – Ecoles : le retour dans les écoles sera concilie avec les enjeux de santé publique. La réouverture progressive des classes de maternelles et primaires se fera sur le volontariat a partir du 11 mai. ».

Clairement, compte tenu des conditions nous ne sommes pas volontaires pour rouvrir nos écoles à partir du 11 mai !

Nous constatons que les conditions de la reprise ne sont pas réunies !

Comme dans les lycées, la reprise dans les écoles le 11, c’est prématuré !

Nous constatons que le protocole de 63 pages est irréalisable ! Avec ce protocole, impossible d’enseigner et en plus il engage la responsabilité des directeurs (dont ils ne veulent pas), directeurs qui rappellent qu’ils sont des collègues professeurs des écoles et pas des supérieurs hiérarchiques !

Nous appelons les conseils des maîtres à se réunir en visio et à se positionner collectivement contre toute rentrée dans les écoles à partir du 11 mai compte tenu de l’absence de garanties sanitaires, et à faire connaître leur position aux collègues et aux syndicats. »

Prochaine réunion le 7 mai à 14h00

Inscription en ligne ici jusqu’au 7 mai midi

Lien sur Zoom envoyé 15 min avant la réunion aux inscrits

cale




Documents Liés
Motion unanime des 30 AESH du 01 le 30 avril 2020
PDF - 29.6 ko
Motion de 40 collègues présents à la RIS du snudiFO de l’Ain du 30 avril 2020
PDF - 39.5 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Appel de la CEF de la FNEC FP-FO réunie le 28 mai 2020
2S2C : la territorialisation de l’école et le désengagement de l’Etat s’accentuent !
Prime Covid : à vot’ bon cœur m’sieurs dames !
Courrier de la FNEC-FP-FO adressé le 12 mai au Ministre qui reprend l’ensemble des revendications qui n’ont toujours pas de réponses.
Procédure d’alerte (complément à notre courriel du 28 avril resté sans réponse à ce jour)
Des masques pour enfants... pour les personnels ! Des écoles où le ménage ne serait pas fait !
Reprise le 11 mai : Compte rendu FO des CHSCT (ministériel, académique, départemental) + Mouvement 2020 / Retour 4 jours à Bourg en Bresse + Prochaines réunions SNUDI FO 01
Déclaration du bureau national (BN) du SNUDI-FO du 4 mai 2020
DIRECTION D’ECOLE Pour FO, la reprise du 11 mai, sans garantie sur la protection sanitaire, est irresponsable et dangereuse ! En plus d’engager leur santé, le gouvernement entend aussi engager la responsabilité juridique des directeurs et en profite pour avancer vers le statut de chef d’établissement !
Compte-rendu du GT du CHSCT M du 30 avril 2020 sur la réouverture dès le 11 mai
FO a rencontré le ministre Blanquer
Motions des 30 AESH réunis avec le SNUDI FO 01 le 29 avril et des 40 PE et AESH réunis avec le SNUDI FO 01 le 30 avril. Prochaines réunions en visio le 7 mai (10h00 AESH, 14h00 tous les collègues)
Annonces du 1er Ministre : aucune réponse, aucune garantie ! Réunissons-nous : le 11 sans garanties c’est NON ! La FNEC FP FO utilise la procédure d’alerte à tous les niveaux 01 (voir pj), académique et national / Reprise à partir du 11 mai ? Pas sans les garanties sanitaires !
Motion adoptée le 22 avril par des collègues réunis en visio avec le SNUDI-FO 01 Communiqué du Bureau du SNUDI FO 01 du 23 avril à propos de la reprise le 11 mai
11 mai : danger grave et imminent ! La FNEC FP-FO lance une procédure d’alerte !
Pétition nationale FO contre la reprise le 11 mai sans dépistage systématique, sans tous les moyens de protection nécessaire !
Extension de l’accueil des enfants : les élèves doivent être protégés ! Enfants de soignants : un accueil sans garantie sanitaire (Les Echos du 31 mars)
Coronavirus : pétition SNUDI FO, CGT, SUD éducation "Pour l’instauration du dépistage systématique des personnels du 1er degré de l’Education Nationale de l’Ain"
Crise sanitaire : les personnels mis en danger ! Le ministre doit organiser le dépistage des enseignants, fournir les protections aux personnels volontaires et respecter les consignes de confinement !
Courrier de la FNEC FP-FO au Ministre sur la gestion de la crise à l’Education nationale, 23 mars 2020
| 1 | 2 |
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo