CR FO CTSD du 14 avril sur carte scolaire / La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !
Publié; le 14 avril 2020 | SnudiFO 01

1. La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !

Cher(e)s collègues, vous trouverez ci dessous le communiqué national de la FNEC-FP-FO suite aux annonces du président Macron. Nombre de collègues nous ont saisi dès hier soir pour nous faire part de leur incompréhension, de leur indignation et continuent d’exiger des moyens de protection et le dépistage systématique pour tous.

Signez, faîtes signer la Pétition commune FO, CGT et SUD pour le dépistage systématique des personnels de l’Education Nationale ICI

(Cette pétition commune FO, CGT et SUD a été proposée à l’ensemble des organisations syndicales de l’Ain)

La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !
« À partir du 11 mai, nous rouvrirons progressivement les crèches, les écoles, les collèges et les lycées , déclare le 13 avril le président de la République. Le patronat s’est déclaré « satisfait » : « cela permet aux entreprises de bien préparer la reprise, et aux enfants de retrouver le chemin de l’école » s’est félicité un porte-parole du Medef. Mais du côté des personnels, cette annonce a provoqué l’incompréhension : la colère est encore montée d’un cran.

Une décision irresponsable
Comment comprendre que les restaurants restent fermés, et que les rassemblements soient toujours interdits alors que les établissements scolaires devront réouvrir ? À l’école, les gestes barrières sont impossibles à appliquer. Comment observer une distanciation sociale dans des classes de 30 voire 35 élèves ? Et toujours rien de prévu pour les personnels à risques, qui doivent pourtant bénéficier d’un suivi médical.
Depuis un mois, une partie des personnels assure l’accueil des enfants de soignants la plupart du temps sans aucun matériel de protection (masque FFP2, gel hydroalcoolique, gants…), alors qu’il est de la responsabilité de l’État employeur de veiller sur la santé de ses agents. Certains sont tombés malades.
Depuis un mois la FNEC FP-FO intervient à tous les niveaux et en particulier pour exiger du ministre qu’il prenne ses responsabilités en matière de protection des personnels.

Le dépistage systématique avant toute consigne de reprise des cours
FO a fait adopter un avis au CHSCT ministériel le 3 avril demandant « un dépistage généralisé aux personnels et aux élèves comme préalable à toute reprise d’activité. »
Seuls ceux qui présenteront des symptômes seront testés, selon le président Macron. Or, la plupart des enfants porteurs du virus sont asymptomatiques. Comment éviter tout risque de contagion ? Les personnels refusent d’aller à l’abattoir.
Quant à la mise à disposition des masques pour tous les personnels, le ministre de l’Éducation nationale se contente de dire : « c’est une possibilité ». Alors que l’on sait que les masques manquent partout, et en premier lieu dans les hôpitaux !
Le ministre Blanquer parle aussi de grands aménagements : « On peut très bien imaginer des petits groupes à certains moments de la journée » On voit mal comment tout cela pourrait être appliqué. En tout cas la FNEC FP-FO n’acceptera aucune remise en cause des obligations réglementaires de service des personnels.

L’école n’est pas la garderie du MEDEF
Le Président met en avant les inégalités sociales qui se sont accentuées avec l’enseignement à distance, pourtant vanté par le ministre de l’Éducation nationale. C’est vrai, mais nous constatons aussi que depuis plusieurs jours des voix se sont élevées pour accélérer la reprise de l’économie et faire repartir la production. L’éducation nationale et ses personnels ne sont pas une variable d’ajustement pour les besoins du marché. Cette décision ne trompe personne, d’autant plus que les universités restent fermées, les étudiants n’ayant pas besoin d’être gardés.

La FNEC FP-FO exige, avant toute reprise de l’activité :

- des tests sérologiques pour organiser le dépistage systématique pour tous les personnels et les élèves, conformément à l’avis du CHSCT ministériel
- la désinfection des écoles, services et établissements scolaires
- des matériels de protection (gel hydroalcoolique, gants et masques FFP2) en quantité suffisante. Alors que la crise a mis sur le devant la scène, l’importance des services publics et la faillite des politiques d’austérité qui les ont saccagés, la FNEC FP-FO réitère sa demande d’annulation de toutes les suppressions de postes pour la rentrée prochaine.

La FNEC FP-FO rappellera ces préalables au ministre de l’Éducation nationale. S’il persiste dans une reprise des cours au prix de la santé des personnels, la FNEC FP-FO les invitera à utiliser leur droit de retrait. La FNEC FP-FO a déposé un préavis de grève jusqu’au 30 mai.

Montreuil le 14 avril 2020

La FNEC-FP-FO portera tous les dossiers que vous lui confierez, ainsi que vos revendications au CHSCT Académique de ce jeudi 16 avril.

2/ Compte rendu Rapide FO du CTSD du 14 avril qui a duré de 14h30 à 19h15 ci-dessous et en pj (complément à venir)

Déclaration de la FNEC FP FO

Déclaration préalable FNEC FP FO 01 CTSD du 14 avril 2020

Madame l’inspectrice d’académie,

Nous ne pouvons pas ne pas revenir sur les propos irresponsables tenus par le Président de la République qui ont choqué l’ensemble de la profession. A partir du 11 mai, il serait donc impossible d’assurer la sécurité des Français dans les restaurants, les cinémas… mais cela serait possible dans les écoles, les collèges et les lycées ?

Incompréhensible ! La vérité c’est que le Président a décidé de sacrifier la santé et la sécurité des enseignants sur l’autel de l’économie sous la pression du MEDEF afin de permettre aux parents de retourner au travail.

Pour la FNEC-FP FO, l’école n’est pas une garderie. Pour la FNEC-FP FO il est inenvisageable que la moindre école de ce pays ne réouvre sans que la totalité des enseignants et des élèves de ce pays ne soit testé avant toute reprise.

La FNEC-FP FO prendra toutes ses responsabilités pour protéger les enseignants que le Président voudrait transformer en chair à canon.

Si le gouvernement est incapable d’assurer la sécurité des salariés, s’il est incapable de donner à l’hôpital public les moyens de fonctionner, il est par contre capable en pleine épidémie d’organiser des comités techniques pour fermer des postes et des classes.

Et ce n’est pas les 17 postes indispensables mais insuffisants attribués en plus dans le 1er degré à notre département pour tenter de calmer la colère qui modifient cette orientation générale.

Le projet que vous nous avez envoyé est en effet marqué par 31 fermetures de classes ce que nous ne pouvons accepter, alors qu’on voit où mène la fermeture de dizaines de milliers de lits dans l’hôpital public opérée par ce gouvernement et ses prédécesseurs.

Alors que les conditions de la rentrée scolaire 2020 s’annoncent très compliquées, ce dont auront besoin les élèves, et en particulier les plus fragiles, c’est un renforcement du service public sur le terrain avec des classes qui ne soient pas surchargées, des antennes de RASED complètes, des remplaçants à hauteur des besoins alors que pour le moment c’est 0 création et élargissement des zones de remplacements, le maintien de la zone spécifique et d’indicateurs plus favorables en REP et REP+. Il faut que la rentrée prochaine soit à la hauteur de la perte engendrée par cette coupure.

Aussi le SNUDI FO vous demande de ne fermer aucune classe, en particulier à l’heure où les prévisions d’effectifs sont bien loin d’être stabilisées puisque les inscriptions scolaires n’ont pu démarrer ou être menées à leur terme.

D’ailleurs, nous sommes très inquiets pour nos collègues directrices et directeurs, car si les inscriptions ne peuvent s’effectuer d’ici la fin de cette année scolaire, tout ce travail devra se faire avant la rentrée 2020, sans parler de la constitution des classes et l’organisation des équipes !

Dans ces conditions, il nous semble absolument inenvisageable que les quotités de décharge de direction soient impactées par d’éventuelles fermetures. Le SNUDI FO vous demande donc de maintenir les quotités de décharges prévues à la baisse.

Aussi le SNUDI FO dénonce les globalisations non réglementaires des effectifs par communes comme sur Ambérieu en Bugey, St Genis Pouilly, Valserhône et demande le retour à l’étude école par école.

Enfin, contrairement aux engagements ministériels, vous proposez de fermer 22 classes dans des communes de moins de 5.000 habitants (Apremont, Bellignat, Dagneux, Leyment, Loyettes, MATAFELON-GRANGES, MONTREAL-LA-CLUSE, NANTUA, OZAN, SAINT-ANDRE-SUR-VIEUX-JONC, SAINT-DENIS-EN-BUGEY, SAINT-MAURICE-DE-BEYNOST, VERSONNEX, ARTEMARE, CHAMPAGNE-EN-VALROMEY, CULOZ, LHUIS, MAILLAT, SAINT-MARTIN-DU-FRENE, SAULT-BRENAZ, VAL-REVERMONT, VIRIGNIN).
Nous vous demandons de revenir sur votre proposition de fermeture de classe dans ces communes.

Pour conclure, nous réitérons notre demande de maintien de groupes de travail et CAPD mouvement avec communication des documents aux délégués du personnel. C’est pourquoi nous déposerons un avis lors du point 3 de l’ordre du jour.

Aucune réaction de l’administration !!!!

Saisissez le Snudi-FO 01 pour toute question ou pour défendre votre dossier.
FO a défendu tous les dossiers confiés.
FO a exigé aucune fermeture et demandé toutes les ouvertures nécessaires.

Si vous êtes dans une commune de – de 5000 habitants (cf liste ci-dessus) et que votre maire refuse la fermeture : saisissez le SNUDI FO.

A noté, un entrave inédite au droit syndical avec le refus non réglementaire de la DASEN de soumettre un avis proposé par FO sur le mouvement.

Résultat du vote sur le projet de carte scolaire de l’IA DASEN :
Pour : 0 voix
Contre : 8 voix (FNEC FP-FO/Snuipp-FSU/SE-UNSA)
Abstention : 0 voix

Un nouveau CTSD est convoqué la semaine prochaine.

Le CDEN aura lieu la semaine prochaine.

Communes surlignées en jaune : ce sont les communes rurales de – 5000 habitants : il faut l’accord du maire pour que la classe soit fermée.



cale




Documents Liés
Compte-rendu FO du CTsD du 14 avril sur la carte scolaire
PDF - 242.7 ko
Communiqué FNEC FP-FO du 14 avril 2020 sur la reprise des cours
PDF - 50.2 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
compte rendu FO du CTSD du 29 juin : carte scolaire / Pials - AESH...
Compte rendu FO du CTSD reprise d’activité du 15 mai 2020 (9h30 – 11h45) / Territorialisation de l’école / Direction d’école "Une nouvelle provocation"
Compte rendu FO du CTSD de ce mercredi 22 avril 2020 : Nouveau vote Unanime contre / FO intervient sur crise sanitaire et le mouvement
CR FO CTSD du 14 avril sur carte scolaire / La reprise des cours à tout prix : inacceptable ! irresponsable !
Carte scolaire : une dotation supplémentaire de 17 postes pour l’Ain
Alors que les personnels sont mobilisés dans le cadre de la crise sanitaire, 31 fermetures de classes pour la rentrée 2020 dans les écoles de l’Ain, nouvelle dégradation des indicateurs en REP et REP +, fin de la zone spécifique
Après les annonces du ministre, toutes les dotations doivent immédiatement être revues et augmentées !
Rentrée scolaire 2020 : le SNUDI FO 01 demande à la DASEN le report du CTSD du 14 avril et CDEN du 17 avril.
La seule façon de « changer de logiciel » dans l’Education nationale c’est l’augmentation immédiate et significative du nombre de postes !
Carte scolaire : faites remonter votre fiche de suivi école au SNUDI-FO 01 et préparons de partout l’AG Départementale éducation nationale du mercredi 18 mars à 14h00 à B en B
Carte scolaire rentrée 2020 : stop au massacre ! Rassemblement IA ce 12/02 à 14h00
6 février : ça ne désarme pas ! / CR CAPD du 7/02 / Rappel désastre carte scolaire rentrée 2020 avec (entre autres) fin des ZS !
Carte scolaire 2020 : un désastre se profile !
1885 créations de postes en moins que l’an dernier dans le 1er degré !
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo