Compte rendu du groupe départemental de consultation et de suivi en faveur des conditions de travail des directeurs d’école (31/01/2020 de14h30 à 16h00) / Quelle direction d’école ? TOUS au stage du 19 mars
Publié; le 16 février 2020 | SnudiFO 01

Compte rendu SNUDI FO 01 du groupe départemental de consultation et de suivi en faveur des conditions de travail des directeurs d’école

(31/01/2020 de 14h30 à 16h00)

Déclaration du SNUDI FO 01 le 31 janvier

Lors de la mise en place du groupe départemental de consultation et de suivi en faveur des conditions de travail des directeurs d’école

Mesdames, Messieurs,

Tout d’abord, nous siégeons ce jour alors que nous sommes en grève depuis le 5 décembre contre le projet de réforme des retraites du gouvernement, imposé à marche forcée et sans considération des revendications que portent nos organisations, sans considération y compris d’une juridiction anecdotique comme le conseil d’Etat.

Nous rappelons notre exigence de retrait de cette réforme qui pénalisera financièrement tous les salariés, surtout les femmes et notamment les enseignants qui seront les plus touchés.

De même, depuis le 1er janvier, la loi Dussopt pour la Transformation de la Fonction Publique a été mise en place et entérine la fin des prérogatives des CAP sur les questions de mouvement, cette année, et d’avancement en 2021. Le SNUDI FO demande son abrogation.

Concernant la tenue de cette réunion qui ne répond à aucun cadre réglementaire (ni CTSD, ni CHS CT, ni CAPD, ni CDEN), avec des délégations syndicales choisies par l’administration qui ne correspondent à rien sur le plan départemental et écartent des organisations nationales comme la CGT et la CFDT, elle se tient à la suite de la restitution des questionnaires à destination des directeurs. Notre syndicat l’a dit au ministre, il dénonce l’utilisation par le gouvernement de l’émoi suscité par le suicide de notre collègue Christine Renon dans le but de remettre en place le projet d’un statut de directeur, ce qui est visible dans plusieurs des questions posées par le ministère.

Le SNUDI FO tient à rappeler que l’écrasante majorité des enseignants des écoles dans leur ensemble (adjoints, TR, directeur(rice)s ….), sont opposés à la création de ce statut.

Cela s’est traduit par la mobilisation l’année dernière contre la loi Blanquer ainsi que par le résultat de ce questionnaire.

En effet, les directeur(rice)s d’école exigent immédiatement des actes tout à fait possibles en réponse à leurs demandes simples et basiques : plus de décharge hebdomadaire, une aide administrative, une réelle revalorisation indiciaire ainsi qu’une très grande diminution, et non une « simplification », de leurs tâches.

Il s’agit pour nous de traiter efficacement les causes primaires qui dégradent les conditions de travail des personnels, pas d’accompagner les risques les psycho sociaux et burn out ou autre suicides qui en résultent. Il y a urgence ! L’Ecole aujourd’hui, c’est avant tout des personnels dévoués, épuisés et en colère dont les revendications doivent être immédiatement prises en compte !

Le statut et sa mise en place ne correspondent qu’à 11% des réponses des 64% des 45 000 direct(rice)eurs d’école.

Notre syndicat portera ce mandat lors de toutes les réunions ayant attrait à la direction d’école.

Notre syndicat n’acceptera pas que le gouvernement passe en force sur la question du statut de supérieur hiérarchique en arguant de la position d’organisations qui ne représentent en rien les enseignants des écoles et leurs revendications.

Concernant notre participation aux autres réunions de ce groupe départemental de consultation et de suivi en faveur des conditions de travail des directeurs d’école sans aucune prérogative réglementaire côté syndical, ni PV, nous verrons cela dans nos instances et en réunion intersyndicale.

Par contre notre syndicat et tous les personnels attendent la publication et la réponse de la DSDEN 01 aux avis déposés par notre fédération et votés par le CHS CT D spécial direction du 8 janvier qui rappelons-le n’ont eu que des votes pour.

Les revendications simples et basiques sur la direction d’école sont connues depuis longtemps et ne sont toujours pas prises en compte ! car comme le dit l’IA-DASEN

en réponse à la déclaration du SNUDI FO 01

« Nous ne sommes pas dans une instance.
Votre intervention nous a fait sortir du cadre de travail de ce jour. »

Par contre, ce n’est pas la même réaction de la DASEN aux représentants syndicaux (SNE et SE UNSA) pro statut (lire ci-dessous).

Présents côté syndical (décidé unilatéralement par la DASEN)
2 Snudi FO (Said Berrakam et Nicolas Dussuyer), 2 snuipp Fsu, 2 Se Unsa, 1 SNE

Autres personnes présentes :
Des directeurs et directrices d’école de tout l’Ain.

IEN d’Oyonnax, de la Côtière, l’IEN adjointe à la DASEN. Madame l’IA DASEN. Des secrétaires d’IEN.

La DASEN a fait une présentation (20 à 30 mn) de la commande ministérielle.

Chacun des présents a dû se présenter (20 à 30 mn).

Présentation de la pochette avec temps de réflexion sur une carte mentale (5 mn) à partir du sondage du ministère et des réunions IEN – directeurs faites dans le département.

C’est à ce moment-là que le SNUDI FO a pris la parole et fait la déclaration ci-dessus

La DASEN a indiqué en réponse :

« Nous ne sommes pas dans une instance.
Je vous ai laissé lire votre déclaration, nous ne sommes pas dans une instance.
Votre intervention nous a fait sortir du cadre de travail de ce jour. »

Après plus d’une heure (sur 1h30 de réunion), interventions de quelques directeurs :
Parmi les interventions et réactions de directeurs présents nous pouvons noter :

  • De partout apparait la demande d’augmentation du temps de décharge (ce qui nécessite des postes en plus et non les 7 en moins prévus par le Rectorat).
  • Un collègue demande un plan de formation directeurs d’école sur temps de travail pour faciliter la mise en œuvre de la RGPD
  • Il manque un temps de décharge sur notre temps de travail pour échanger avec les collègues.

Le représentant du SNE
« On ne demande pas simplification mais un statut qui entérinerait une situation de fait. »

Des collègues sont revenus sur les décharges d’animation pédagogique (Entre trois et six heures suivant les circonscriptions avant la rentrée 2018, revendication portée et défendue par le SNUDI à l’époque et lors du dernier CHS CT D) pour les directeurs.

Le snudi FO a demandé de nouveau une aide administrative sous statut.

Un directeur représentant du SE Unsa
« La structure de l’école n’est plus adaptée à l’école d’aujourd’hui.
L’absence d’existence juridique de l’école est un problème. »

Il souhaiterait gérer les budgets directement.

Bilan de l’administration
On discute, en échange, ça donne des idées, notamment le dialogue avec les élus suite aux élections municipales et par rapport aux évolutions du système éducatif.

En réaction, le Snudi FO a rappelé.

  • Le cadre réglementaire actuel
  • Que les PPMS relèvent du PCS qui eux-mêmes relèvent de la mairie
  • Que le décret de 1989 était toujours en vigueur.

L’IA Dasen, répond, « on est plus en 1989, la situation a évolué. Nous avons à assurer la sûreté des personnes qui sont dans nos écoles. On doit voir ensemble là où l’on peut agir collectivement. »

Intervention du Snuipp FSU
« Ce qui prend le plus de temps ce sont les relations avec les EPCI »
Le Snuipp a fait des propositions lors du CHS CT D du 8/01 qui sont dans la pochette.

Nota bene : les avis de FO soumis et votés lors du CHSCT D du 8 janvier 2020 Spécial direction d’école ne sont pas dans la pochette. FO a demandé pourquoi. La DASEN a répondu qu’elle avait reçu et accédé à la demande du SNUIPP faite lors du CHS CT D direction du 8/01/2020. FO veillera à la publication et aux réponses aux avis soumis et votés lors du CHS CT D du 8/01.

L’IEN adjointe à la Dasen indique en conclusion.
« La prochaine fois on fera un travail de groupe. On aura peut-être connaissance des mesures proposées par le ministère. Si on a les mesures, on aura un temps consacré au suivi des mesures pour trouver des solutions.

BILAN et perspectives pour le SNUDI FO 01

A l’issue de cette réunion qui n’est pas une instance et où le syndicat n’a pas le droit de s’exprimer en tant que tel, le bureau du SNUDI FO décide :

  • à cette étape de ne plus siéger dans ce groupe départemental
  • mettre le paquet pour alerter les collègues sur ce que signifierait un « Statut de directeur ou directrice d’école » (forcément supérieur hiérarchique ou relais de la hiérarchie sinon pourquoi imposer un statut alors qu’à peine 10% des collègues sondés par le ministère le demande ????)

NON à un statut de supérieur hiérarchique !

Oui à la satisfaction des revendications !

Pour le SNUDI FO 01

Les revendications simples et basiques et immédiates sont connues (entres autres)

  • plus de décharge hebdomadaire,
  • une aide administrative sous statut
  • une réelle revalorisation indiciaire ainsi qu’une très grande diminution, et non une « simplification », de leurs tâches

Directrices, directeurs, adjoint.es, TR….
Utilisons nos droits, prenons le temps,
Réunissons-nous tous sur notre temps de travail
pour en discuter, pour préciser et organiser la résistance
et la riposte collectives au funeste projet du Ministre
(rappel : la grève contre la loi Blanquer en 2019 avait obtenu un recul sur les EPSF)

Tous au Stage du SNUDI FO 01
le jeudi 19 mars 2020
intitulé :
Quelle direction pour l’ECOLE ?
(absence de droit, modalités en ligne ici)

Demande à faire auprès de votre IEN le 18 février au plus tard

Rappel des Avis du CHS CT D du 8/01/2020 en ligne ici

Dernière minute sur grève prélevée dans le 93 en ligne ici

FO l’indépendance,FO la différence

Bourg en Bresse le 14/02/2020

cale




Documents Liés
CR FO suite GD direction du 31 01 2020
PDF - 86.7 ko
Rechercher sur le Site
Dans la même Rubrique
Direction d’école : avec son Grenelle, le ministre fait la charité et reste sourd aux revendications (CR du GT M du 24/11/2020)
Mise en place du "statut de directeur" : les pièces du puzzle s’assemblent
Insupportable !
Directives 2 novembre : le SNUDI FO s’adresse au recteur
3ème groupe de travail sur la direction d’école : à nouveau le ministre ne répond pas à l’urgence des revendications !
Proposition de loi créant la fonction de directeur d’école
Direction d’école : non à la délégation de compétences !
CT Ministériel du 15 septembre : déclaration FO & projet de décret indemnité de rentrée pour les directeurs d’école
Oui à l’augmentation des quotités de décharges pour toutes les écoles !
Au protocole pseudo-sanitaire, le SNUDI FO oppose les revendications ! Conditions de travail, salaires, postes : le Ministre doit répondre !
Direction d’école (tous concernés) une circulaire qui ne répond pas aux revendications légitimes et qui anticipe le projet de loi Rilhac !
Compte-rendu du groupe de travail d’école ministériel du 15 juillet
Direction d’école : "Proposition de loi sur la direction d’école : les masques tombent !"
Proposition de loi direction d’école : signez la pétition SNUDI-FO / SNUipp / CGT / SUD
Spécial : Proposition de loi créant la fonction de directeur d’école
Abandon de la proposition de loi sur la direction d’école !
Une proposition de loi pour avancer vers la mise en place d’écoles autonomes !
« Enquête déconnexion numérique » : Stop à l’accumulation des tâches pour les directeurs d’école !
Plan de Continuité d’Activité : il n’y a aucune obligation pour les directeurs de répondre aux demandes non réglementaires de la DASEN
Compte rendu du groupe départemental de consultation et de suivi en faveur des conditions de travail des directeurs d’école (31/01/2020 de14h30 à 16h00) / Quelle direction d’école ? TOUS au stage du 19 mars
| 1 | 2 |
SPIP 3.2.7 [24473] habillé par le Snudi Fo